En collaboration avec

Partenaires publics

Présente

26 mai au 4 juin 2017
en rappel le 10 juin

En

Mercredi 31 mai 2017, 19 h

Église Sainte-Famille

560, boul. Marie-Victorin, Boucherville

Durée : 90 min

Présenté par

32 $

BILLETS

Taxes et frais de service inclus

Le Paradis perdu

Oratorio pour chœur, solistes et orchestre de Théodore Dubois

Créé au Théâtre du Châtelet à Paris en 1878, le drame-oratorio en quatre parties Le Paradis perdu de Théodore Dubois connaît un vif succès. Entendue la première fois en Amérique les 24 et 25 juin 1902 à l’occasion du jubilé de l’Université Laval à Québec, la riche partition orchestrale originale sera depuis lors perdue. Après une éclipse de 115 ans, elle ressurgit récemment des voûtes de la Bibliothèque nationale de France. Redécouvrez les très grandes qualités lyriques et orchestrales de ce chef-d’œuvre inspiré du poème de John Milton, sous la direction du chef français Jean-Claude Malgoire. En collaboration avec l’Orchestre de Chambre de la Montérégie. Avec les solistes Magali Simard-Galdès, Mireille Lebel, Antonio Figueroa et Marc Boucher.

Contact

Notre adresse postale

Festival Classica Inc.

335, av. Curzon

Saint-Lambert QC J4P 2V4

Téléphones

+1 (450) 912-0868

+1 (888) 801-9906

Télécopieur

+1 (450) 912-0869

 

Présentateur du Festival Classica

Collaborateurs du Festival Classica

Partenaires publics

Présentateurs exclusifs de concerts

Partenaires médias

Transporteur officiel

Partenaires

Partenaires Concours Voyage

EN

Merci à nos donateurs

Amis du Festival

André Shatskoff
Célyne Lavigne
David Thomas
Guylaine Biron
Ivan Greenstein
Jean Auger
Joé Bélanger
Maurice Deschamps
Michaël Bardagi
Michel Gratton
Pierre-Francois Poulin
René Chayer
Sonia Liby
Victor Bardagi
Bruno Burrogano
Claude Bourgie Bovet
Denis Leclerc
Marc Thomas
Michelle Drouin
Stephane Morin

Cercle des mélomanes

Carl Litwin
Dominique Anglade
George Malikotsis
Julie Boulet
Katalin Zador
Lucie Charlebois
Marc Boucher
Marc Pepin
Marc-Olivier Fortin
Pier-Alexandre Drouin
Willem Hanskamp
Yvon Lessard